FOCUS TECHNOLOGIQUES

CORÉE

Corée : des nouvelles de la R&D navale

Corée : des nouvelles de la R&D navale “Le Président du KIOST (Institut Coréen pour la science et la technology des Océans) a annoncé le 7 octobre 2013 un plan de R&D dans le domaine naval de la pêche pour conquérir de nouveaux marchés d’un volume de 7,5 milliards de dollars et créateur de 20 000 emplois dans les 5 ans...”
  >  FOCUS CORICAN COREE   télécharger le document  >   (195 KB)  
CORÉE DU SUD

La Corée du Sud investit pour augmenter sa part du marché des plateformes offshore et créer 10 000 nouveaux emplois d’ici 2017.

La Corée du Sud investit pour augmenter sa part du marché des plateformes offshore et créer 10 000 nouveaux emplois d’ici 2017. “Le gouvernement va pour cela investir, d’ici 2017,
848 millions de dollars conjointement avec le secteur privé...”
  >  FOCUS CORICAN COREE   télécharger le document  >   (195 KB)  
PLACE DE L’EUROPE

L’industrie navale européenne au 3e rang mondial

L’industrie navale européenne au 3e rang mondial “L’industrie européenne se place au 3e rang mondial parce qu’elle a su se concentrer sur les navires et engins spécialisés qui ont échappé aux vagues de spéculation sur les navires de charge...”
  >  FOCUS PLACE DE L'EUROPE   télécharger le document  >   (533 KB)  
FINLANDE GNL

Soutien de la Finlande aux navires écologiques “La Finlande poursuit une politique générale de soutien à la recherche technologique maritime, avec un budget annuel de l’ordre de 20 millions € de financements publics, entre les aides à l’innovation à la filière navale (autorisées par l’encadrement européen)...”
  >  FOCUS_FINLANDE_GNL   télécharger le document  >   (395 KB)  
OFF SHORE

Le comité stratégique coréen de la filière navale met en place un plan industriel de grande envergure, pour l’Off-shore “L’off-shore constitue un marché mondial très significatif. Les constructeurs européens, coréens, chinois et brésiliens ont su en tirer parti...”
  >  FOCUS OFF SHORE   télécharger le document  >   (746 KB)  
NAVIRE D’EXPLORATION

Mitsubishi reçoit une commande de navire d’exploration
  >  FOCUS NAVIRE D'EXPLORATION   télécharger le document  >   (394 KB)  
TRANSITION ÉNERGETIQUE

Barge GNL pour l’alimentation électrique à quai “La société hambourgeoise Hybrid Port Energy (HPY) – filiale de Becker Mariner Systems – a commandé à la société slovaque Shipbuilding and Machinery de Komàrno la première barge au monde GNL pour alimenter en puissance électrique des grands fonds marins “L’agence japonaise pour les sciences et technologies de la terre de la mer a passé commande d’un navire destiné à une large exploration des fonds marins...”
  >  Focus technologiques   télécharger le document  >     
ÉTAT D’AVANCEMENT DES ZONES D’ACTIVITÉS EN MER

Le développement de l’économie maritime va nécessairement entraîner le développement d’infrastructures pour accueillir en mer les activités liées à la “croissance bleue” (Énergies marines renouvelables, cabotage, aquaculture, biotechnologies, activités touristiques, exploitations minières). L’accueil de ces nouvelles activités en mer implique de se pencher sur des pré-requis :
 
  • une approche évolutive, modulaire, et générique des infrastructures,
  • l’implantation d’une économie circulaire sur les plateformes.
Les plateformes sont un enjeu majeur. Leur taille n’est pas le moindre des défis car elle pourrait dépasser dix hectares. De nombreuses ruptures technologiques de la construction jusqu’à l’ancrage sont attendues ; ce qui en fait un projet très innovant. En premier lieu, la question des infrastructures maritimes hébergeant ces futures installations industrielles en mer devra faire l’objet d’une réflexion approfondie en intégrant la dimension du respect de l’écosystème. Au niveau de la conception, il s’agit  de concevoir des systèmes évolutifs flottants modulaires et ancrés organisés autour de “briques élémentaires” tirant profit des performances des nouveaux bétons entre autres. La mise en œuvre de programmes collaboratifs de R&D, intégrant acteurs privés et publics, conjuguant génie civil et maritime et questions normatives et techniques sera incontournable. Ce travail exploratoire devrait se décliner sur plusieurs domaines tels que ceux déclinés dans l’analyse stratégique de l’environnement dite PESTEL portant sur les facteurs Politiques, Economiques, Sociaux, Technologiques, Environnementaux et Légaux. A l’initiative de quelques acteurs, l’établissement d’un premier cahier des charges de ces futures plate-formes est en cours de définition. Il comprend notamment leur pré-dimensionnement pour quantifier  les aspects techniques et obtenir une estimation de coût de réalisation. Il s’agit également de mieux cerner les enjeux juridiques, environnementaux et leur acceptabilité. Les technologies envisagées devraient faire l’objet de travaux de recherche dans une approche intégrée :
 
  • l’emploi des bétons fibrés pour réaliser les infrastructures ;
  • le développement de modèles numériques adaptés à ce système flottant d’un nouveau genre, pour en caractériser les contraintes ;
  • l’intégration système des activités industrielles implantées, afin de démontrer la faisabilité du modèle d’économie circulaire en mer.
La nature du projet nécessite de mobiliser les filières industrielles navales, de l’énergie, portuaire et agroalimentaire. Compte tenu des enjeux d’accès à l’espace maritime, du cadre réglementaire à constituer et des travaux de recherche à mener, l’appui des pouvoirs publics français dans ce dossier est un élément clef de sa réussite. Contact : thomas.lockhart@dcnsgroup.com
  >  Focus technologiques   télécharger le document  >